ONG Chianello

ONG ASSOCIATION CHIANELLO

Semaine africaine de la vaccination

Cette activité consiste aller dans les localités pour sensibiliser le plus de ménages sur la vaccination et les bienfaits de la vaccination etc.

A cet effet l’ONG Chianello fera un état des lieux sur les connaissances des ménages en matière de vaccination dans le district de DABOU précisément dans les localités suivantes : BOUBOURI, DEBRIMOU, SAVANE, VIEL AKLODJ, AKRADIO, KPANDA, AGBAILLI, BORN.

Elle organisera par ailleurs deux rencontres de sensibilisation et de plaidoyer auprès des autorités religieuses, administratives et coutumières pour leur adhésion et soutien à la mise en œuvre de l’activité dans leur localité respective, emmènera les femmes enceintes et les enfants de 0 à 11 mois non à jour à être à jour de leurs vaccinations. Aussi elle encouragera ceux qui sont à jour à continuer dans cette optique. A savoir :
– le Suivie de la mise en œuvre pratique au niveau des ménages.
– la Sensibilisation des chefs de ménages à l’adoption des vaccinations afin de permettre à leurs femmes d’honorer les rendez-vous de vaccination.

Il s’agit dans cette activité de mobiliser et d’obtenir la participation des autorités des sites de réalisations de la vaccination. Cela doit se traduire par : La sensibilisation des membres des communautés à l’accueil des mobilisateurs dans les ménages et leur implication dans la vaccination.

Distribution de jouets aux enfants de l’église évangélique

Initiée par l’ONG Chianello, une distribution de jouet s’est effectuée à Abidjan ce 25 Décembre 2017. 200 jouets, tous neufs, équitablement distribués par Chianello aux enfants de l’église évangélique d’Angré. C’est dans une ambiance chaleureuse et le sourire aux lèvres que chaque enfant a récupéré son jouet. Les enfants étaient émerveillés de bénéficier de ces cadeaux. Le sourire et la joie des enfants présents ce lundi de noël ont grandement récompensés les efforts de l’ONG Chianello. Apporter du bonheur aux enfants est vraiment la raison d’être de Chianello. L’ONG et sa présidente, madame Antoinette Elen CHIANELLO, restent aux services du bien-être des enfants partout en côte d’ivoire.

Sensibilisations à Djibi Village

SEMAINE AFRICAINE DE VACCINATION : Intensification des activités de vaccinations de routine-édition 2014.

Pour sensibiliser les ménages sur la vaccination et d’autres pratiques familiales essentielles, L’ONG CHIANELLO, à travers plusieurs actions, a organisé un état des lieux sur les connaissances des ménages sur la vaccination et la déclaration des naissances à l’état civil, deux rencontres de sensibilisation, de plaidoyer auprès des autorités religieuses, administratives et coutumières pour leur adhésion et soutien à la mise en œuvre du projet.

La mise en œuvre de cette activité a été confiée par le partenaire de la direction de coordination du programme élargi de vaccination. L’ONG, avec l’appui des autorités locales à :
– Sensibiliser les membres des communautés à l’accueil des mobilisateurs dans les ménages, Etc. Dans le district d’Abobo Est précisément dans la localité de DJIBI VILLAGE.
– En se basant sur les leaders des communautés l’ONG CHIANELLO à faciliter la mise en œuvre du projet dans leurs quartiers respectifs puis auprès de leur communauté. A l’issue de ces différentes rencontres, 313 ménages ont été sensibilisés sur la vaccination et d’autres pratiques familiales essentielles (le lavage des mains et la déclaration des naissances vivants).

Le chef de village a encouragé les femmes et toute la population de son village à adhérer au projet de la vaccination et à la pratique du lavage des mains pour éviter certaines maladies telles que le choléra, la fièvre typhoïde et à déclarer leurs enfants à l’état civil etc.

Comme toute organisation ONG CHIANELLO a été confrontée à certaines difficultés:
– Difficulté de circuler entre les ménages et une négligence des mamans sur l’importance de la vaccination.
– La pluie qui a entraîné un retard dans l’exécution des activités.
– Le village n’étant pas nettoyé les reptiles circulent entre les ménages.

Suite à ces difficultés il en découle les recommandations ci-dessous:
– Informer les populations des différentes activités de vaccination avant leur réalisation.
– Amener régulièrement des agents de Santé dans les localités les plus éloignées pour faciliter le suivi des populations (parce qu’on y trouve des campements autour du village).
– Organiser des activités de sensibilisations, des stratégies avancées pour des parents encore retissant à la vaccination et aux pratiques familiales essentielles puis à la déclaration de naissances vivantes.

Notons que dans l’ensemble l’activité de sensibilisation des ménages sur la vaccination de routine et le lavage des mains s’est bien déroulée, malgré quelques difficultés rencontrées dont L’ONG à surmontée, les populations ont été accueillantes et sollicitent une forte implication des ONG afin d’être informée sur plusieurs pratiques familiales essentielles pour leur bien-être et le développement de leur communauté. L’ONG a aussi remarqué que beaucoup d’enfants étaient à jour de leur vaccination.

Activités à Cocody Danga et Gobelet

Du mois d’Avril à juillet 2013, l’ONG à mis en œuvre une campagne de promotion les quartiers précaires de Cocody-Danga et de Gobelet, sur le bien-être social par la prévention des maladies oro-fécales et des IST/VIH-sida et l’appui à l’utilisation efficiente des services sociaux de base.

Un état des lieux sur les connaissances des ménages sur les pratiques familiales essentielles a été fait pour orienter les actions du projet. Ensuite deux rencontres de sensibilisation et de plaidoyer auprès des autorités religieuses, administratives et coutumières pour leur adhésion et soutien à la mise en œuvre du projet. Une formation des mobilisateurs et des éducateurs de pairs pour la réalisation d’activités en rapport avec les thématiques du projet. Au terme du projet, les mobilisateurs (au nombre de trente) ont organisé et animé 1577 séances de sensibilisation de proximité au profit de 6 944 membres de 4 439 ménages des quartiers de DANGA et GOBELET. Au total, ce sont donc 4 402 femmes et 2 542 personnes de sexe masculin qui ont participé aux activités de sensibilisation.